Après la naissance de notre fille, nous voulions voyager avec bébé. J’étais bien décidé à me prouver que le fait d’avoir un enfant n’allait pas m’empêcher de réaliser les choses que je voulais faire. C’est un peu avec cette idée que mon conjoint et moi avons pris la décision de partir en voyage et de sortir du continent (une première pour moi).  Après plusieurs mois de planification de voyage (parce que j’aime ça), nous avions donc prévu voyager avec un bébé dans 6 villes d’Italie en 15 jours. Quand j’y repense aujourd’hui, je trouve cela un peu fou d’avoir prévu autant de déplacement en ayant un enfant d’un an et demi avec nous.

Voyager avec un bébé? Oui, mais…

Mon constat : c’est différent.

Nous nous étions dit que nous allions visiter au rythme de ma fille, sans nous stresser ou nous presser. Ça semble bien évident, dit comme ça. En général, c’est ce que nous avons réussi à faire. Mais les défis ont été nombreux.

  • Avion avec bébé

Les périodes de transports sont loin d’être faciles. Pour l’avion, comme ma fille n’avait pas 2 ans, nous ne lui avions pas pris de siège ($$$, tout pour économiser!). L’aller pour l’Europe se fait généralement de nuit. Nous pensions que la petite dormirait tout le trajet et que nous aussi. Finalement, notre fille n’a que très peu dormi et nous encore moins. Les nuits blanches ne faisant pas partie de notre routine, la première journée en Italie, avec le temps d’attente à l’aéroport, avec tous les bagages et les déplacements pour se rendre à notre premier appartement a été très très épuisante.

 Au retour, le voyage se faisait de jour. Nous étions très stressés de ces longues heures en vol avec une petite fille réveillée. Finalement, le retour s’est fait relativement bien. On nous avait suggéré de prendre les sièges en face d’un mur de l’avion. Le résultat est que nous avions un peu plus de place à nos pieds et nous avons pu laisser notre fille s’assoir et jouer au sol. Elle pouvait aussi marcher d’un banc à l’autre. Comble de la chance, le troisième banc n’était pas utilisé. Cet espace supplémentaire a été la bienvenue. Pour chaque vol à l’avenir, je prends un moment pour voir si ces bancs sont disponibles. Le prix de réservation pour ses sièges en vaut la peine. 

  • Les transports avec bébé

D’une ville à l’autre, nous voyagions uniquement en train. Ce moyen de transport était la meilleure combinaison entre les prix bas et la liberté de mouvement.Nous avons dû cependant redoubler d’imagination pour distraire notre fille (en voulez-vous des spectacles de marionnettes?). Aucune chance de profiter de ses quelques heures pour nous reposer lorsque nous voyageons avec bébé.

  • Les bagages de bébé

Nos sacs de randonnées étaient pleins (débordants et lourds!). Autres que les vêtements de la petite, nous devions trimballer plein de couches et de lingettes. Un sac à dos servait de sac à couches et un autre sac à dos servait uniquement pour les jeux et jouets pour divertir la petite lors des trajets. Notre fille étant très difficile pour les repas, nous avions amené plusieurs aliments et collations, en tout temps, pour nous assurer d’avoir toujours quelque chose sous la main qu’on puisse lui donner à manger si elle décidait de bouder la nourriture d’Italie (ce qu’elle a fait trop souvent…)

Notre fille étant aussi encore trop jeune pour marcher de longues heures et aussi parce qu’elle faisait encore des siestes, nous devions trimballer la poussette partout (bonjour les escaliers, bonjour les routes d’Italie en vieille pierre, quoique jolie). Je peux vous dire qu’après deux semaines de poussage de poussette intensive, mon mari et moi avions développé une technique hyper efficace pour gérer les escaliers, sans même ralentir ou dire un mot ;). 

  • L’horaire de bébé

Quand on voyage avec un bébé, bien sûr, l’horaire n’était pas la même que si nous voyagions qu’en couple. Les journées commençaient de bonne heure (jusque-là, c’était dans mes habitudes en voyage), mais les journées finissaient aussi de bonne heure. Nous nous arrangions toujours pour revenir à l’appartement pour l’heure du souper. Le temps de manger, puis de coucher notre fille. Nos journées finissaient donc à 18h-19h. Nous n’avons donc pas vu l’ambiance d’Italie de soir et de nuit. 

  • Les activités avec bébé

Voyager avec bébé, ça change aussi les activités qu’on fait durant notre séjour. Nous avions dû mettre de côté certaines activités que nous aurions aimé faire. Ainsi nous n’avons visité qu’un seul musée, parce que ce fut la seule fois que notre fille faisait la sieste au même moment. Nous n’avons aussi pas pu faire de tour de gondoles à Venise craignant que notre fille ne puisse être assise immobile pendant 1 heure.

 Voyagez avec bébé, oui, mais… Ce texte n’était pas dans l’optique de vous décourager de voyager avec des enfants. Très loin de là! Ce voyage a été tout à fait extraordinaire. Bien que plusieurs éléments changent lorsque bébé est là, le plaisir de voyager, d’explorer reste le même.Nous n’avons jamais regretté notre voyage. Mais je vous avoue que nous jasons souvent d’un prochain voyage où les enfants seront assez vieux pour marcher des heures et pour transporter leur propre sac à dos. J’ai l’impression que ce type de voyage prendra une tout autre dimension.

 Pour vous, comment s’est déroulé votre premier voyage avec votre enfant?

La passion pour le voyage est arrivée dans ma vie au début de la vingtaine lors d’un petit road trip jusqu’aux Keys aux États-Unis. Ce voyage, rempli de péripéties, m’a donné le goût de vivre de nouvelles aventures. Au travers ce blogue, Explore avec Filabil, je poursuis ces aventures en me plongeant directement dans l’univers du voyage, en partageant mes expériences et en donnant divers trucs.

Vous aimerez peut-être aussi

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *